lundi 13 janvier 2014

Colette Saint Yves

Des images remarquables créées à partir de photographies, d'illustrations et de films anciens par une jeune artiste, étudiante en histoire du cinéma à Lille et collectionneuse aussi avide qu'inspirée. Telle est notre dernière découverte, qui nous emmène au fond des bois ou du ciel retrouver la magie énigmatique d'un monde constellé de songes et de spectres. 


Née Hortense Lagrange, elle a choisi le pseudonyme de Colette Saint Yves qui évoque les actrices du cinéma muet ou les danseuses en vogue dans les années 1920 – référence culturelle omniprésente dans un travail voué à la passion des images en noir et blanc et à la poésie visuelle d'antan. 








On pense aux collages d'Hannah Höch et de Max Ernst réalisés dans le giron dadaïste, aux photographies surréalistes de Claude Cahun, à l'intensité des films de Guy Maddin ou des frères Quay, le tout agrémenté d'un twist mélièsien. Mais les comparaisons, souvent vaines, n'épuisent pas le romantisme à la fois sobre et luxuriant de cette oeuvre émouvante.








Collages, photographies et vidéos nous font voyager dans un espace féminin à la fois atemporel et désuet, où un charme irrésistible opère à travers chaque rencontre inattendue. Silhouettes de femmes, enfants, animaux, paysages, chaque image propose un récit fait de juxtapositions somnambules.






Une oeuvre indispensable pour les amateurs de belles choses.

A découvrir ici:
http://www.colettesaintyves.com/
http://vimeo.com/colettesaintyves
https://www.facebook.com/pages/Colette-Saint-Yves

Et à acquérir là:
http://society6.com/ColetteSaintYves


Merci à Livio Belloï.

 




Aucun commentaire:

Publier un commentaire