lundi 27 juillet 2015

La Robe Photogénique

En 1921, la revue de cinéma Cinéa diffuse une publicité pour les robes Ghislaine, des vêtements pour la femme moderne et audacieuse qui goûte les tendances artistiques dernier cri.


S'inspirant de la théorie du critique, scénariste et cinéaste Louis Delluc qui réalise en 1921 La Fièvre, la maison a comme slogan : "Une Robe qui n'est pas photogénique, n'est pas une jolie Robe" – la photogénie constituant le trait distinctif d'un film authentiquement artistique, lequel mise sur les ressources spécifiques d'un langage expressif résolument moderne (mouvement, vitesse, visualité, rythme, jeux de lumière, etc.).


Aussi, les qualités de la dite "première avant-garde" française (Germaine Dulac, Marcel L'Herbier, Jean Epstein, Abel Gance, René Clair) se voient transposées au domaine de la mode qui en récupère les valeurs modernistes.


Cet exemple témoigne plus largement des interactions qui s'établissent dans les années 1920 entre les milieux de la mode et des arts visuels par le truchement du mouvement Art Déco qui, avec ses formes géométriques épurées, symbolise alors la modernité en réaction contre les esthétiques traditionnelles.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire